Au Kenya, le Covid-19 complique l’accès au traitement des malades du sida

Consolata est gravement malade, elle ne peut plus quitter son lit. Elle et son mari sont séropositifs. Au Kenya, les antirétroviraux sont gratuits, mais elle n’a bientôt plus de pilules. Elle ne veut pas se rendre à l’hôpital, à cause du Covid-19. L’OMS et l’ONU Sida craignent que de plus en plus de personnes en Afrique subsaharienne ne se rendent plus à l’hôpital et n’aient plus accès à des médicaments. Les deux ONG estiment que 500 000 personnes pourraient en mourir.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.