Farba Ngom : «C’est grave de penser à la succession du Président quelques mois après sa réélection»

Le député maire, Farba Ngom, n’a pas mâché ses mots à l’endroit de “ceux qui s’activent déjà, à la succession du président de la République, Macky Sall”. Selon l’édile des Agnam, membre fondateur de l’Apr, il est “trop tôt” de parler,  quelques mois seulement, après la réélection du Chef de l’Etat, d’une quelconque succession.
«C’est trop tôt d’en parler, vous-même la presse! Nous sortons de la présidentielle il y a tout juste 8 mois. C’est durant le mois d’avril que le nouveau gouvernement a été formé. Les ministres ont pris fonction dans le mois de mai. Le gouvernement n’a officié que durant les mois de  juin, juillet, août et septembre. Quatre mois après le debut de son mandat, c’est trop tôt de parler de qui va le  remplacer», a précisé Farba Ngom.
Il ajoute : «Ceux qui pensent à cela et ceux qui ont cette démarche dans le parti, c’est extrêmement grave. C’est un manque de loyauté. Nous devons accompagner l’autorité qui a été réélue à 58% et observer scrupuleusement ce que dans disent les statuts du parti. C’est tout.»
Farba Ngom procédait, ce mercredi 18 septembre, à Agnam, à la remise d’équipements sportifs aux Asc de sa commune.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.