La colère et le désarroi des déguerpis du parking du Stade LSS

Le passages des machines «Casseuses» et bulldozers sur le parking du stade Léopold Sedar Senghor fait vivre un cauchemar terrible aux mécaniciens et commerçants qui avaient assiégé de manière « illégale » le site.

Si certains applaudissent pour l’opération de déguerpissement menée sur ce site par le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, d’autres parlent d’un forcing qui risque d’envoyer au chômage plusieurs chefs de familles qui ont vu leur cantines démolis sans sommations. iGFM qui a effectué un tour aux alentours du stade, a rencontré des déguerpis frustrés et très remontés contre l’autorité.

En effet, c’est dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 août que les autorités ont ratissé toute l’emprise aux alentours du stade Léopold Sédar Senghor. Le SG du GIE Rénovation automobile du parking du stade, Mbaye Lam y voit un coup de force de la part de l’Etat.

À l’en croire, des négociations ont déjà été entamées pour leur recasement au niveau de Diamniadio, où un terrain de 50 ha leur a été octroyé, même s’il n’y a pour le moment aucun document administratif rendu public à cet effet.

Par ailleurs, ce groupement des professionnels de l’automobile compte ne plus revenir dans cet endroit mais demande de l’aide. Le seul mot d’ordre : travailler pour subvenir au besoin de leur famille.