Les marchands de Liberté 6 préviennent l’Etat du Sénégal : « Nous ne voulons pas vivre la même situation à Guet Ndar »

Le visage du rond point liberté 6 a complètement changé de décor. La raison ? Des marchands ambulants en ont fait un marché. Chose que les autorités veulent changer. Cependant, les tabliers du rond point Liberté 6 ne sont pas d’accord avec les autorités qui leur ont donné une sommation de quitter les lieux, dès ce vendredi 21 février 2020.

Une décision que les tabliers n’ont pas appréciée. Cependant, ils dénoncent ce qu’ils appellent une injustice. « Les conditions ne sont pas réunies pour que nous quittions ce lieu. Nous sommes tous des pères de familles et c’est ici que nous trouvons de quoi les nourrir et ils veulent nous faire perdre notre gagne pain c’est de l’injustice », dixit leur porte parole au micro d’Igfm. Il persiste : « les conditions qu’ils ont posées pour déguerpir ce lieu ne sont même pas réunies. Certains ont reçu des dédommagements de 50000, d’autres 250000 F CFA, mais il faut préciser que ce n’est pas le cas pour tout le monde ici. Et, il faut noter que c’est la minorité. Comment ils peuvent dédommager une minorité et nous imposer à déguerpir alors que nous n’avons même pas été casés », déplore-t-il
Interpellé sur leur plan d’action de ce vendredi puisque les autorités sont catégoriques, il souligne : « nous ne sommes pas prêts à foutre le bordel dans ce pays, donc il faut que l’Etat se ressaisisse et repense à ce qui est arrivé à Guet Ndar vraiment nous ne voulons pas en arriver là mais qu’il ne nous pousse pas à bout sinon, ce sera déplorable », prévient-il.