LITIGE FONCIER À ROSS-BÉTHIO : les populations de SANTHIABA1 crient à l’escroquerie (vidéo)

Brassages rouges bien noués, les populations du quartier de Santhiaba 1 ont battu le macadam, jeudi, pour exiger l’audit des terres de Ross-Béthio et la mise en place d’une délégation spéciale à la tête de la municipalité. Elles dénoncent une dilapidation des sols suite au projet de lotissement de 2013 ayant identifié 2585 lots de 400m2 à distribuer.

« Le quartier de SANTHIABA1 avait un quota de 410 lots », a renseigné Cheikh DIOP, le coordonnateur du conseil. « Le 22 mai 2014, nous avons terminé la liste des ayant-droits. À notre grande surprise, une liste parallèle frauduleuse de 214 personnes a été déposée », révèle-t-il en indiquant que l’affaire sera portée devant la barre du Tribunal régional de Saint-Louis pour faux et usage de faux.

Pire, M. DIOP, renseigne que des parcelles de 300 m2 ont été laissées entre l’ancien et le nouveau lotissement de la Commune. « Elles seront vendues à des commerçants véreux et des hommes d’affaires », peste le coordonnateur. Très remontées contre le maire Amadou Bécaye DIOP qu’ils accusent de « de s’octroyer 1200 m2 avant le démarrage des attributions », ces populations refusent de payer les frais de bornage du projet.

Joint au téléphone, l’édile de Ross-Béthio soutient que « les personnes omises de la liste recevront des notifications provisoires qui seront définitives après la rencontre avec la commission ».

« Mes proches dont un de mes collaborateurs au sein du conseil municipal fait partie de cas. C’est une affaire que j’ai trouvée à mon installation et j’ai pris toutes les dispositions pour qu’elle soit réglée », a-t-il laissé entendre.

« Il y a 5 quartiers dans ma Commune. Nous avons établi 1700 parcelles, il reste 800. C’est  seulement à SANTHIABA où nous rencontrons ce problème », a-t-il noté en regrettant des dessous politiques qui manœuvrent la contestation. « Nous sommes en train de discuter avec ceux qui disent que leurs champs traditionnels ont été touchés. Toutes ces personnes seront attributaires », a signalé le maire Bécaye DIOP. Il jure n’avoir pas bénéficié du lotissement ni de s’avoir attribué la parcelle de 1200 m2 brandie par les frondeurs.

>>> Suivez en vidéo, la réaction des manifestants …

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.