Moustapha Cissé Lo en colère contre Macky : « Il peut me virer si… »

La sortie fracassante du premier vice-président de l’Assemblée nationale et membre de la mouvance présidentielle, Moustapha Cissé Lo, risque de créer un grand tollé à l’hémicycle et dans le camp présidentiel. Connu pour son franc parler, le député dénonce la gestion de l’Assemblée nationale avant d’asséner ses quatre vérités au chef de l’Etat à qui, il demande plus de considération . «Il n’a qu’à me démettre de mes fonctions s’il n’a plus confiance en moi. Je refuse d’être un député meuble», a déclaré Moustapha Cissé Lo sur une vidéo qui affole la toile en ce moment.

Le responsable politique de l’Alliance pour la république se sent marginalisé dans les prises de décision à l’Assemblée nationale et les réflexions du groupe parlementaire sur les questions essentielles.

«Je refuse d’être considéré comme un meuble à l’Assemblée nationale. Je ne suis jamais consulté pour les travaux de la commission encore moins dans les prises de décisions, alors que je suis le premier vice-président de l’Assemblée nationale. Je suis prêt à démissionner de mon poste, si le président de la République n’a plus confiance en moi. Que mon salaire soit donné à un autre plus méritant si ma présence ne sert à rien à l’Assemblée nationale.» a fustigé Cissé Lo.

L’allié du président de poursuivre : «je n’accepterai jamais d’être réduit à un simple député meuble à l’Assemblée nationale, alors que je fais partie de ceux qui ont contribué à la conquête du pouvoir en faveur de Macky Sall. Mon soutien au chef de l’Etat m’a coûté des postes de responsabilité. J’ai combattu l’injustice dont il était victime à l’Assemblée nationale. J’ai fait le tour du Sénégal avec lui en me gavant de sandwich pourris.»

Très frustré par la situation, Cissé Lo interpelle le Chef de l’Etat et n’exclut pas de démissionner de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale.

«J’ai toujours été à ses cotés durant les moments difficiles. J’ai beaucoup travaillé pour qu’il arrive au pouvoir. Je me suis également donné sans réserve pour qu’il obtienne son deuxième mandat et je continuerai à le soutenir, mais je refuse d’être ce simple député qui n’a pas droit à la parole. Je ne suis pas du tout d’accord avec le fonctionnement de l’Assemblée nationale. Je dénonce la gestion de cette institution. Il faut que cette affaire de détournement de 600 millions supposés détournés par Moustapha Diakhaté  soit tirée au clair. Si ce dernier a pu détourner cette somme, c’est parce qu’il y’a forcément un autre qui a détourné 1 milliard», a prévenu Moustapha Cissé Lo.


Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.