Vincent Bolloré porte plainte contre le journaliste Adama Gaye

Adama Gaye a reçu ce matin une plainte de Vincent Bolloré suite à un article publié sur Facebook le 16 octobre dernier. Dans cet article le journaliste traite Vincent Bolloré et Frank Timiss « d’arnaqueurs qui côtoient les chefs d’Etat africains pour mieux leur soutirer les biens précieux de nos pays ».
« Qui est vraiment derrière cette plainte? » se pose comme question Adama Gaye sur sa page Facebook. En tout cas il a fallu attendre un peu plus de deux mois avant d’intenter un procès contre le journaliste.

Nous publions in extenso l’article en question.

« Pendant que le Senegal devient un repaire pour corrompus d’Etat, les farceurs de l’Indice Mo Ibrahim disent qu’il est le 10 eme pays parmi les mieux gouvernés. Pas surprenant: Mo Ibrahim s’est enrichi avec les dictateurs. Maintenant, il tente de blanchir sa réputation. Son rêve est de devenir un Lord Britannique, m’a-t-on dit.
Mais il se souviendra, toute sa vie, du jour ou je lui ai dit de mortelles vérités. C’était à la London School of Economics, il y a 5 ans. Les escrocs à col blanc sont aussi à combattre si nous voulons remettre nos pays à l’endroit.
Qu’on ne s’y trompe surtout pas donc: Mo, Frank Timis, Vincent Bolloré et toute cette faune sont pareils. Ils cajolent les dirigeants des Etats africains pour mieux leur soutirer les biens précieux de nos pays. Souvent, ils sont du côté des dictateurs. Ils les aident même à placer leurs sous détournés dans des paradis fiscaux ou à faire des entourloupes pour éviter la surveillance des peuples.
Il ne faut donc pas être impressionné par ces arnaqueurs. Ce sont nos ennemis. Comme certains journalistes, nationaux ou internationaux, ils sont en service-commandé!
Il faut que ces types comprennent que nous savons leurs façons de faire. DESORMAIS nous ferons NOUS-MEMES nos évaluations. Ni Banque mondiale, ni Transparency International, ni Mo Ibrahim…On ne doit pas les croire. Ce sont des dealers.
PS: Excusez parfois mes écrits. Mon clavier me joue des tours.
Ensuite, à vous toutes et tous, je vous dis avec respect que je compte sur votre pardon pour toute erreur que dans ce combat, mené dans la solitude souvent et les limites humaines, j’ai pu commettre. Vous comprendrez qu’on peut se retrouver par la puissance du destin au milieu d’un tel projet. Ce n’est pas facile. Mais nous irons jusqu’au bout..Avec détermination. MERCI. » (Extrait de la page Facebook de Adama Gaye).

Mayacine Diop

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*