VISITE DU PRESIDENT OBAMA AU SENEGAL L’Afp invite les Sénégalais à un accueil chaleureux…

niasseLe bureau politique de l’Alliance pour les forces de progrès (Afp), lors de sa réunion du vendredi 21 juin, a appelé le peuple sénégalais à réserver un accueil chaleureux au Président américain Barack Obama qui séjournera au Sénégal du 26 au 28 juin. Tout en soulignant que cette visite encourage les efforts fournis par le président de la République Macky Sall pour répondre aux attentes des populations.

L’Alliance des forces du progrès (Afp) estime que  la visite qu’effectuera le Président américain Barack Obama  du 26 au 28 juin 2013  «encourage les efforts fournis par le Président Macky Sall et par le pouvoir actuel pour répondre aux attentes des populations, dans un contexte où l’économie nationale a été plombée par la mal gouvernance érigée en système par « les pseudo libéraux », pendant 12 années de gabegie et de destruction des structures de l’Etat et des bases de l’économie sénégalaise».  C’est pourquoi, le Bureau Politique invite les Sénégalais à «réserver un accueil populaire à l’illustre hôte de notre pays, un  accueil qui doit être à la mesure de notre légendaire téranga », précise t’il.

Sur un autre registre, Moustapha Niasse et ses camarades  ont  souligné   lors de la réunion du bureau politique du 21 juin que  «malgré les efforts consentis par le gouvernement pour l’achat des semences, des engrais et l’accès au matériel agricole, les coûts ont connu une hausse, du fait des intermédiaires». Malgré tous les actes posés, note l’Afp, «le paysannat sénégalais continue de subir le contrecoup  de la privatisation de la Sonagraine décidée par l’ancien régime», regrettent t’ils .Toutefois ils estiment que  «le vrai producteur, très bientôt, ressentira les effets positifs des efforts en cours, et prendra fin  le calvaire du cycle vicieux de l’endettement trop lourd».

A cet effet le Bureau Politique de l’Afp encourage le Gouvernement à «explorer toutes les pistes pour créer les conditions qui permettent aux paysans de profiter pleinement  des retombées de son travail»
Au cours de cette rencontre le bureau politique de l’Afp a invité  les acteurs de l’Ecole sénégalaise à traiter, en profondeur,  les difficultés de ce secteur qui est universellement devenu un enjeu stratégique.

Le Bureau Politique de l’AFP s’est également penché sur le dossier des Sénégalais de l’extérieur qui « n’échappent pas à la morosité ambiante dans leurs pays d’accueil ». Ainsi, soutiennent  les progressistes,  «un  peu partout, la crise financière internationale a eu pour conséquences le ralentissement du taux de croissance, l’accroissement du chômage et la recrudescence de la violence raciste à l’encontre des travailleurs étrangers, surtout africains. Tous ces facteurs négatifs ont eu pour conséquence la baisse du flux des transferts envoyés par nos compatriotes émigrés qui ont, depuis longtemps,  complété l’effort de l’Etat dans la construction de salles de classes, de postes de santé, de bureaux de poste et d’autres équipements collectifs».

Sous ce regard, le Bureau Politique de l’Afp  salue les dispositions prises par le Gouvernement pour « faciliter la réinsertion de nos compatriotes émigrés qui désirent rentrer au bercail, et assurer à ceux qui sont restés sur place une protection efficace et organisée»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*