Visite – Renforcement de l’axe Washington-Dakar : Gais échanges entre Obama et Macky – l Succès diplomatique, échec économique.

La visite de Barack Obama, accompagné de 400 hommes d’affaires, n’a pas du tout été bénéfique au patronat sénégalais. Un échec économique
Le succès diplomatique n’arrive pas à cacher l’échec économique. Il restera un goût de cendres dans la bouche des hommes d’affaires sénégalais. Prestigieuse, la visite de Barack Obama n’apportera pas de plus-value à l’économie sénégalaise.  En d’autres termes, le Sénégal ne va pas tirer de dividendes pour la simple raison que des contrats de partenariat ou d’investissements ne sont pas signés. macky sall et Barack Obama 5

Avec 400 hommes d’affaires, Obama est venu en Afrique avec une noria de décideurs et d’investisseurs. Pendant que Macky et Obama tenaient leur conférence de presse, des signatures de partenariats auraient dû être scellés entre les deux mondes des affaires. En évidence, les autorités sénégalaises se sont contentées de ce qu’on leur a offert comme les investissements sur l’énergie ou l’agriculture. Regrets ? Evidemment, si on croit certains investisseurs sénégalais qui auraient pu s’offrir de nouvelles opportunités.

Cela met à nu l’organisation de cette visite qui aurait pu constituer un bol d’air frais pour l’économie sénégalaise qui a besoin aussi de diversifier ses partenaires et d’élargir son champ d’exploitation. Que nenni. En amont, les autorités sénégalaises n’ont pas eu le flair nécessaire pour intéresser les investisseurs américains.

Par exemple, une campagne agressive de communication aux Etats-Unis sur les potentialités économique et touristique du Sénégal aurait accroché leur intérêt. Le Ghana avait mis en place une stratégie agressive pour attirer des industriels américains à travers une forte campagne aux Usa. A l’arrivée, ils se sont frottés les mains avec des contrats signés à gogo.
Il est clair qu’en Afrique du Sud, les 400 hommes d’affaires ne resteront pas les bras ballants à Pretoria. Ils mettront à profit cette opportunité laissant le protocole à Obama et Jacob Zuma pour s’occuper de leur business. Pourtant, la situation des investissements au Sénégal est très morose. Selon la Conférence des nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), le Sénégal n’a obtenu que 338 millions de Dollars d’investissement direct étranger l’année dernière. Alors que la Côte d’Ivoire, qui sort d’une guerre fratricide, a obtenu 478 millions de Dollars contre 286 l’année d’avant. Cette comparaison montre que le Sénégal a laissé une belle opportunité d’affaires.

bsakho@lequotidien.sn

In the Spotlight

Macky Sall convoque une réunion de sécurité au Palais

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La recrudescence des crimes préoccupe au plus sommet de l’État. C’est ainsi que, rapporte Enquête, qui donne la nouvelle dans sa livraison de ce mardi, le Président Macky Sall a convoqué, hier, une réunion de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*