VISITES – Toilettes inutilisables, faible capacité d’accueil, manque d’enseignants et d’équipements… : Mimi Touré et Serigne Mbaye Thiam dans les écoles à problèmes

aminata toure 2La rentrée des classes a été l’occasion pour le ministre de l’Education nationale et le Premier ministre de constater de visu les conditions d’études dans la banlieue dakaroise. Sur les lieux, les autorités ont visité des écoles qui font face à plusieurs obstacles : faible capacité d’accueil, manque d’équipements et d’enseignants, toilettes inutilisables…

Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam et le Premier ministre, Aminata Touré ont procédé hier matin à la traditionnelle visite des écoles à la rentrée officielle des classes qui s’est tenue hier mercredi 9 octobre sur l’étendue du territoire.

Cette année les autorités qui, jadis, se limitaient aux écoles du centre-ville et de ses environs ont décidé d’élargir la démarche à la banlieue où les conditions d’études des élèves, tout comme celles d’exercice des enseignants se heurtent à beaucoup d’obstacles relatifs au manque d’équipements, de professeurs, aux toilettes inutilisables et aux effectifs pléthoriques.

Première étape du périple, les écoles Mor Fall et Kalidou Sy de Grand-Yoff, fief du Pm. Séparés par un mur, les deux établissements sont en plein dans la rentrée, après trois mois de vacances. Cependant, ce n’est pas le grand rush. Du côté du corps enseignants, l’on craint d’ailleurs de devoir démarrer les cours après la Tabaski, car certains parents sont plus préoccupés par les préparatifs de la fête que par l’ouverture des classes.

N’empêche, la cour de ces établissements du populeux quartier de Grand-Yoff vibre au rythme de la rentrée. Interrogés par la délégation ministérielle, parents et enseignants en ont profité pour demander une solution aux problèmes de leur établissement. Le plus ponctuel de ces points de revendications a trait à la fermeture du canal à ciel ouvert, qui jouxte les établissements. Un problème qui sera d’ici peu, rangé aux oubliettes, car le chef du gouvernement a demandé à l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), d’entamer les travaux de fermeture du canal «très rapidement».

Pikine veut un lycée à la place de l’Arène nationale

Aux complexes scolaires Notre Dame du Cap-vert (Pikine), par contre, le décor est tout autre. Un silence de cathédrale règne dans la cour. Tous les élèves sont en classe, pour les besoins de la prise de contact avec leurs enseignants. Prenant la délégation de cours, le maire de Pikine Ouest, Pape Malick Hann, a profité de la visite des classes à Notre Dame pour crier son indignation, devant la décision de construire une Arène nationale sur le site du technopôle, alors que la localité ne dispose toujours pas de lycée.

Evitant de s’ingérer dans le domaine de compétence de son homologue des Sports Mbagnik Ndiaye, Serigne Mbaye Thiam propose à l’édile de la ville, de trouver un site dans la réserve foncière de la ville et d’y «construire en hauteur» si un problème d’aire se pose. Et l’inspecteur Abdoulaye Sall de le conforter : «Laissons aux autorités du temps. Nous avons un embryon, prenons le temps de le laisser grandir. Nous avons créé des classes de seconde à l’école Mame Yelly Badiane. On a le projet de scinder l’école en deux et construire un lycée en hauteur.»

Quant aux établissements de la ville, submergés par les eaux, le ministre de l’Education souligne que les services en charge du pompage des eaux sont à pied d’œuvre et sous peu, les écoles concernées (moins de dix écoles dans tout le Sénégal, selon le ministre) seront de nouveau fonctionnelles. Par ailleurs, pour celles qui ne pourront pas l’être, «les élèves seront transférés dans d’autres établissements.»

À keur Massar et au Plan Jaxaay, le déficit d’équipements et les effectifs pléthoriques ont été exposés au ministre de l’Education. Toutefois, avec la livraison en juillet 2014, du complexe scolaire de Keur Massar, les Cem de keur Massar et environs verront leur surpopulation considérablement réduite. D’ici là, le ministre se concerte avec ses services pour voire dans quelles mesures ces établissements pourront être équipés ?

tndiaye@lequotidien.sn

In the Spotlight

Vidéo- Assane Diouf change de look et reprend du service.

by bishba in FAITS DIVERS 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*