«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

Par Tënk & Mediapart

« Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais la famille et les traditions ne sont jamais loin. Ce tiraillement entre les valeurs dans un pays en pleine mutation sociale fait toute la force de ce premier documentaire de Joël Akafou.

Il y a les fringues, la frime et les fêtes. Les copains et les rêves de virements bancaires soutirés aux Européens. Et puis il y a un fils qu’on a eu et qu’on aimerait élever dignement ; et le fils que l’on est, agenouillé devant son père pour implorer son pardon. Né en 1986 et formé au cinéma au Burkina Faso, Joël Akafou saisit dans ce documentaire de 52 minutes toute l’ambivalence d’une jeunesse.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*