VOL D’ÉPREUVES DU BFEM A BARGNY Le chef de centre et le gardien entendus par la police

Après le vol des épreuves du second tour du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) à Bargny, qui a poussé les autorités académiques à reporter l’examen, la police poursuit l’enquête. Certaines personnes ont été entendues, en attendant que les véritables fautifs soient retrouvés.schooling
Tout est parti de l’école primaire Mervy de Barngy, un des centres d’examen de la localité. Au moment où les résultats du premier tour commençaient à tomber, le président du Jury a remarqué certaines anomalies sur les enveloppes contenant les épreuves du deuxième tour. Selon certains de ses proches collaborateurs, il existait des plis qui montraient qu’on a tenté de recoller les ouvertures. Après vérification, le président s’est rendu compte que les épreuves de français, d’espagnol et de mathématiques ont été subtilisées.
Il a alors informé la hiérarchie, qui a ainsi renvoyé le second tour à jeudi (demain). La police, après avoir interrogé certaines personnes, dont le chef de centre, le gardien et ses enfants, poursuit son enquête. Mais de l’avis de certains enseignants, il y a complicité manifeste dans ce vol d’épreuves d’examen, du fait qu’il n’existe aucune infraction dans les locaux où étaient minutieusement gardées les copies.
Du côté des différents responsables, on préfère laisser la police faire son travail, au moment où certains syndicats d’enseignants prédisent de mauvais résultats pour le Bfem 2013. Même sentiment du côté de certains candidats rencontrés, qui se disent surpris d’une telle décision, qui risque de perturber certains de leurs camarades devant subir les épreuves du second tour.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*