WikiLeaks aurait organisé le départ d’Edward Snowden de Hongkong

Edward SnowdenLemonde.fr – Le site Internet WikiLeaks a affirmé dimanche 23 juin sur son compte Twitter “avoir aidé” Edward Snowden, l’informaticien à l’origine des fuites sur le programme de surveillance du renseignement américain et inculpé d’espionnage aux Etats-Unis, à quitter Hongkong et à trouver un asile politique “dans un pays démocratique”.

“WikiLeaks a fourni une aide pour l’asile politique de M. Snowden dans un pays démocratique, pour ses documents de voyage et sa sortie sécurisée de Hong Kong”, indique le site fondé par le cyber-militant Julian Assange, lui-même réfugié à l’ambassade de l’Equateur à Londres. A l’heure actuelle, M. Snowden serait encore dans l’espace aérien russe dans l’avion SU213 d’Aeroflot, dont on peut suivre le vol ici, en compagnie d’avocats de l’organisation.

Plus tôt dans la matinée, le quotidien anglophone South China Morning Post avait annoncé le départ de l’ex-agent de la CIA pour Moscou. Selon le journal, M. Snowden, qui se cachait à Hongkong depuis le 20 mai, a embarqué à 10h55 (3h55, heure de Paris) à bord d’un vol de la compagnie russe Aeroflot. Il devait atterrir à 17h15 (14h15, heure de Paris) à l’aéroport Sheremetyevo de Moscou.

L’ISLANDE, L’ÉQUATEUR, LE VENEZUELA OU CUBA ?

Mais si les autorités hongkongaises ont confirmé son départ, effectué de “façon légale et normale”, la destination finale d’Edward Snowden reste encore mystérieuse. L’agence de presse russe Interfax a mentionné Cuba, citant des sources de la compagnie aérienne Aeroflot. L’agence fait mention d’un billet réservé à son nom sur un vol régulier d’Aeroflot entre Moscou et Cuba.

Une information confirmée par la chaîne de télévision américaine ABC, qui précise que le vol aura lieu lundi 24 juin. Edward Snowden sera accompagné par Sarah Harrison, l’assistante de Julian Assange.

Plus tôt dans la journée, le South China Morning Post avançait l’hypothèse de l’Equateur, comme Julian Assange, ou l’Islande, où opèrent des organisations de défense des droits civiques en lien avec la surveillance des données privées par les gouvernements. La radio “Echos de Moscou”, enfin, évoque le Venezuela.

Un porte-parole du Kremlin a assuré de ne pas avoir d’informations sur les intentions de M. Snowden.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*