Yahya Jammeh : "Je vais attaquer le Sénégal si…"

yaya jammedDans un entretien accordé à Jeune Afrique et repris par EnQuête, le Président Gambien s’en est encore vertement pris à Macky Sall et Alassane Ouattara. Parlant de ses relations avec le Sénégal, Jammeh déclare : “Elles étaient bien pire du temps d’Abdoulaye Wade ! Comme Macky Sall, il était animé de mauvaises intentions, mais il était plus discret”.

Selon le journal, ce que l’enfant de Kanilai reproche au Président Sall, c’est surtout de laisser les opposants gambiens s’exprimer librement au Sénégal, ce que Wade n’a jamais permis. “Macky Sall, lui, le fait sans vergogne. Son gouvernement protège tous ceux qui complotent contre mon pays, tous ceux qui commettent des délits en Gambie et qui fuient en prétendant que leurs droits sont bafoués”, charge-t-il. Jammeh prévient qu’il a même adressé un message à son homologue dans lequel il s’est fait très clair. “Si ces personnes qu’il protège attaquent la Gambie, alors j’attaquerai le Sénégal. J’y suis prêt”, a-t-il menacé.

S’adressant aux Occidentaux, l’homme fort de Banjul lance : “Je n’y peux rien, si les Occidentaux sont habitués à ce que les chefs d’Etats africains ne soient que des béni oui oui, sans plus d’indépendance que Mickey Mouse. Moi je ne suis pas un suiveur, je dirige”. Parmi ces suiveurs, il cite le Président Ivoirien Ouattara. Pour Yahya, l’ancien colonisateur a court-circuité la Cedeao pendant la crise pour intervenir en Côte d’Ivoire et imposer son homme de confiance.

Quand on lui parle de Ban Ki-Moon et d’Amnesty international qui réclament une enquête suite aux décès en garde à vue de l’opposant Solo Sandeng, le Président Gambien s’étrangle de rage: “Ban Ki-Moon et Amnesty International peuvent aller en enfer”.

In the Spotlight

Macky Sall, le Gourou de la Mal Gouvernance Familiale, coloniale : ou le Gouverneur-Falsificateur Lave À Grande Eau ses Péchés Originels À Paris et les Dessous contre l’extrémisme Sur Internet. Par Ahmadou Diop.

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

Pour une première fois, le président de la République a choisi d’emprunter le vol régulier d’Air Sénégal pour se rendre à Paris, le mardi 14 mai 2019,  titre  pompeusement  une certaine sarabande moutonnière, empestée, mensongère, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*