Yahya Jammeh s’envole pour l’exil, après 22 ans de pouvoir en Gambie

L’ex-président gambien Yahya Jammeh, qui a cédé le pouvoir à Adama Barrow après six semaines de crise politique, a quitté Banjul samedi soir à bord d’un avion privé, ce qui a provoqué des explosions de joie dans la capitale, a constaté l’AFP.

L’appareil, un Falcon 900 DX immatriculé VP-CBT, a décollé peu avant 21H20 locales (et GMT) avec, à bord, M. Jammeh, 51 ans dont plus de 22 à la tête de la Gambie, et le président guinéen Alpha Condé qui, selon des sources officielles guinéennes, devait l’accueillir au moins temporairement à Conakry.

 Arborant ses habituels boubou et chapeau blancs, il a été salué à son départ par des dignitaires et une fanfare militaire. Il a dit au revoir à un groupe de partisans qui s’étaient rassemblés sur le tarmac, en brandissant en leur direction un Coran qu’il a embrassé.

L’annonce de son départ effectif, longuement attendue par beaucoup à Banjul, a été suivie d’un déferlement de joie dans les rues, notamment dans le secteur de Grand Banjul (banlieue), selon un correspondant de l’AFP dans la zone.

« Nous sommes libres maintenant! Nous ne sommes plus en prison », a lancé Fatou Cham, 28 ans, jubilant la rue. « Nous n’avons plus à faire attention avant d’exprimer nos opinion », a-t-elle dit.

Maintenant qu’il est parti, a de son côté affirmé Modou Lamin Dumbuya, 25 ans, « les Gambiens en exil sont libres de rentrer ».

« Ce qui est bien, c’est que Jammeh saura maintenant ce que cela veut dire, d’être réfugié à l’étranger », a-t-il ajouté.

AFP

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*