Yémen: Encore et toujours des bavures de la coalition

Au moins 14 civils ont perdu la vie et 16 autres ont été blessés dans un bombardement attribué à l’aviation de la coalition dirigée par Riyad au Yémen, dans la ville d’al-Haima. Un responsable local évoque une «erreur».

Selon plusieurs sources locales ce 27 décembre, au moins 14 civils ont été tués sur un marché dans l’ouest du Yémen dans un raid attribué à l’aviation de la coalition menée par l’Arabie saoudite qui combat les rebelles Houthis dans ce pays.

Ces frappes, qui ont eu lieu le 26 décembre dans la soirée sur la localité d’al-Haima, au nord-est de la ville de Taëz, ont également tué 11 rebelles et blessé 16 civils, selon des habitants et un responsable de l’administration locale loyale au gouvernement. Taëz, grande ville du sud-ouest du Yémen est certes contrôlée par les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par Riyad, mais elle est encerclée par les insurgés.

S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le responsable a affirmé que cette frappe avait été menée par «erreur», dans une région où la coalition tente de soutenir un «soulèvement de la population» contre les rebelles Houthis. Cette coalition dirigée par Riyad intervient en soutien aux forces d’Abd Rabbo Mansour Hadi et contre les rebelles Houthis, qui contrôlent une grande partie du nord du pays mais aussi, depuis 2014, la capitale Sanaa.

Des combats intensifiés et une situation humanitaire dramatique

Dans la région occidentale de Hodeida, où les troupes pro-gouvernement tentent d’avancer vers le port contrôlé par les rebelles, 22 Houthis faisant partie d’un convoi venu de Sanaa en renfort ont également été tués dans des raids aériens, selon des sources militaires et hospitalière.

Cette région connaît une intensification des opérations militaires depuis le tir, le 19 décembre, d’un missile balistique par les rebelles yéménites sur Riyad. Mais c’est depuis la mort le 4 décembre du président yéménite Ali Abdullah Saleh tué par des Houthis, que l’Arabie Saoudite a redoublé ses frappes aériennes contre les rebelles. En 11 jours, après vérification, le bureau des droits de l’homme de l’ONU a recensé le décès d’au moins 115 civils yéménites.

Le conflit au Yémen a fait plus de 8 750 morts, dont de nombreux civils, depuis l’intervention de la coalition arabe en mars 2015, selon l’ONU. La situation humanitaire sur place ne cesse d’empirer, et une épidémie de choléra aurait déjà touché plus d’un million de personnes.

Source

In the Spotlight

Philippines : Le bilan du typhon Mangkhut monte à 81 morts

by Babacar Diop in International 0

138SHARESShareTweet Le bilan du puissant typhon qui a déferlé sur les Philippines s’est aggravé à 81 morts et pourrait encore monter, ont annoncé les autorités mercredi alors que les secouristes recherchaient toujours des dizaines de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*