Youssou NDOUR Le Grand Violeur de la Constitution avec la complicité de Macky Sall

macky-sall-youssou-ndour

Grand débat à Paris pour dénoncer la violation de la constitution par Youssou NDOUR. Le RADUCC (Réseau Africain de Défense des Usagers, des Consommateurs et du Citoyen) enclenche une campagne internationale de sensibilisation contre la violation de la constitution sénégalaise par Youssou NDOUR.

Nous avons tenu ce débat le 11 juillet 2013 sur les ondes de la radio parisienne Africa N°1 (Emission “Le Grand débat”), pour alerter les ressortissants africains sur la nécessité de veiller à ce que nos dirigeants ne mènent pas illégalement des activités professionnelles rémunérées, incompatibles à l’exercice de fonctions publiques exécutives.

Ce 14 juillet, fête nationale de la République française et de la démocratie depuis la prise de la Bastille en 1789, nous saisirons l’occasion d’un concert commémoratif à Paris pour sensibiliser la diaspora africaine et les parisiens sur la souillure que constituerait un Bercy-ministériel de Youssou Ndour pour nos démocraties encore fragiles.

Si la forfaiture perdure, nous alerterons les hommes politiques français, qui ne devraient pas permettre que le sol français soit le théâtre d’une transgression constitutionnelle préjudiciable à notre démocratie et notre stabilité politique.
Nous demandons à Youssou NDOUR de s’engager clairement à ne plus faire d’activités professionnelles rémunérées tant qu’il sera membre du gouvernement.

Nous demandons au Président de la République, gardien de la constitution et du bon fonctionnement des ministères, de veiller à ce que Youssou NDOUR ne cumule pas ses activités commerciales d’artiste et sa fonction de ministre ; de lui demander de démissionner ou de le démettre de son poste de ministre s’il compte réaliser son entreprise commerciale « Bercy 2013 ».
Nous appelons les acteurs de la société civile, les députés, les membres et dirigeants de partis politiques sénégalais de se prononcer ouvertement en faveur du respect de la constitution, et de mettre un terme à ce mutisme complaisant en faveur de Youssou NDOUR.

Nous rappelons à tous que notre action à une seule finalité : Consolider notre démocratie en veillant au respect de la constitution et du citoyen, et en évitant que notre cher pays sombre à nouveau dans violences politiques prévisibles.

M. Aliou TALL,
Président du RADUCC (Réseau Africain de Défense des Usagers, des Consommateurs et du Citoyen)
Email : raducc@hotmail.com

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*